Le nombre de familles qui, au bout de dix siècles, trouvent un rattachement avec Hugues Capet est très grand et il n'y a donc guère de gloire à trouver une telle lignée.

Dans le cas qui nous intéresse, Françoise de Bourdeille, qui épouse en 1712 Gabriel de la Cropte, comte de Chantérac et seigneur de Beauvais, aïeul au 8ème rang de la génération de votre serviteur est la descendante au 19éme rang de Louis VI le Gros, roi de France de 1108 à 1137, lui-même 5 ème roi de la dynastie capétienne.

Cela permet de se situer comme l'un des descendants d'Hugues Capet à la 32ème génération.

Relativisons donc : si chaque génération n'a deux enfants (ce qui assure le strict renouvellement), au bout de 32 générations, sans mariages croisés,

un aïeul aurait quasiment cinq milliards de descendants, presque l'humanité entière d'aujourd'hui, !

Nous sommes tous enfants d'Adam et Eve !

 

Voir la lignée d'Hugues Capet à Françoise de Bourdeille 

reconstitution attribuée (?) à Audoin de Chantérac,  1812-1904
mise en page par Godefroy de Chantérac     52