Extrait du Nobiliaire universel de Saint Allais

Saint-Allais donne la descendance complète de la branche la Cropte de Bourzac, depuis Bertrand de la CROPTE (génération X) jusqu’à la génération XIX.

On note en particulier dans cette lignée :

 

 

XVI Jean-François de la Cropte, évêque et comte de Noyon, pair de France, né le 29 juillet 1696; fut fait docteur de Sorbonne, le 26 octobre 1726, et nommé abbé de Saint-Martial de Limoges, au mois d'octobre 1729. Il était vicaire-général de l'évêque de Limoges, quand il fut nommé à l'évêché de Noyon, le 28 août 1733 ; il fut sacré à Paris, dans la chapelle de Saint-Sulpice, le 7 novembre 1734, et se démit alors de l’abbaye de Saint-Martial. Il prit séance au parlement, en qualité de pair de France, le 9 mars 1739; fut un des prélats de la province de Rheirns, qui furent députés à l'assemblée du clergé de France, en 1742; fut nommé, le 15 avril 1745, à l'abbaye de Saint-Quentin-du-Mont, près Péronne; fut élu, en mai 1762, un des présidents de l'assemblée-générale du clergé, à Paris. [Il mourut] le 23 janvier, âgé de soixante-neuf ans et six mois ; son corps fut exposé pendant trois jours et inhumé dans la chapelle de Saint-Nicolas de l'église cathédrale, à côté de M. le comte de Bourzac, son frère.

La branche de Bourzac s’éteint au XIXe siècle :

XVIII. Louis-François-Joseph DE LA CROPTE, vicomte de Bourzac, né à Noyon, le 5 juin 1753, chevalier non profés de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem et chevalier de celui de Saint-Louis, sous-lieutenant au régiment de Conti, cavalerie, en 1767; capitaine dans le même régiment, à la nouvelle formation de 1772; a fait plusieurs campagnes à l'armée de Condé, en qualité d'aide-de-camp du prince; colonel en 1798, et maréchal de camp, par brevet du 17 juillet 1816; il avait été présenté au Roi, et était monté dans les carrosses de Sa Majesté le 7 février 1783.

Il épouse le 29 août 1787, demoiselle Marie-Françoise-Roussel d'Epourdon, […] de laquelle il a trois enfants, qui sont :

1.      Eugène-François-Isaac de la Cropte, né le 31 janvier 1789, successivement sous-lieutenant et lieutenant dans le 27° régiment de chasseurs à cheval, capitaine, aide-de-camp du général comte de Spaar, officier supérieur dans la compagnie des gendarmes de la garde du Roi, lieutenant colonel des chasseurs de l'Arriège, officier de la légion d'honneur ;

2.      Albert-Georges-François-Isaac de la Cropte, né le 5 janvier 1791, sous-lieutenant dans le 27e de chasseurs à cheval, lieutenant dans le 1er de hussards, capitaine aide-de-camp du général baron Fornier-d'Albe, membre de la légion d'honneur ;

3.      Joséphine-Adélaïde de la Cropte, née à Aix-la-Chapelle, fut tenue sur les fonds de baptême par monseigneur le prince de Condé, et par mademoiselle de Bourbon, sa fille.

 

Ses trois enfants restent sans descendance.

 

Bien que la parenté soit très lointaine, Joséphine Adélaîde, décédée en 1879, fait de son lointain cousin Jean de Chantérac (1856-1908) son légataire universel.

Le caveau du Père Lachaise dans laquelle elle est inhumée est ainsi devenu un caveau Chantérac.

 

flecheGflecheD