Contexte historique :

1679 à la cour de Louis XIV

Louis XIV, qui a 41 ans, n’a pas encore installé la cour définitivement à Versailles (1682).

Il tombe amoureux de Marie Angélique de Scorailles, née en 1661, récemment arrivée à la cour comme fille d’honneur de sa belle-sœur, Madame, la Princesse palatine, Duchesse d’Orléans. Il se lassera vite et élévera Marie-Angélique au titre de Duchesse de Fontanges en guise de cadeau d’adieu.

La duchesse de Fontanges sera la dernière favorite du roi : sa relation avec Mme de Montespan était alors finissante et le roi va épouser Mme de Maintenon.

1701-1714 la guerre de succession d’Espagne

Charles II de Habsbourg, roi d'Espagne, meurt en nov. 1700 sans descendance. Les Bourbon pour la France et les Habsbourg pour l'Autriche revendiquent tous deux le trône en raison de leurs liens de parenté, mais Charles II désigne par testament Philippe,duc d'Anjou, petit-fils de Louis XIV, alors âgé de 17 ans comme son successeur. Il est couronné sous le nom de Philippe V, et est l'ancêtre de l'actuel roi d'Espagne.

Les autres dynasties européennes se sentent d'autant plus menacée qu’en 1701 Louis XIV reconnaît le droit de Philippe V à succéder à la couronne de France.

La guerre commence en Italie en 1701, où Léopold de Habsbourg envoie le prince Eugène de Savoie qui remporte des victoires contre la France.

Elle se généralise en mai 1702, l’Angleterre, l’Autriche et les Pays-Bas étant alliées contre la France et l’Espagne.

Elle ne se terminera qu’en 1713 avec le Traité d'Utrecht : Philippe d'Anjouest reconnu comme roi d'Espagne mais renonce à ses droits de succession au trône de France.

 

 

Uranie de la Cropte de Chantérac

Uranie de la CROPTE de Chantérac, est fille d'honneur de la Princesse Palatine. Elle est très belle et très vertueuse. En 1679, elle n'a que 14 ans et elle résiste aux avances du Roi avant que celui-ci ne séduise Marie-Angélique de Scorailles, 'la Fontanges' , de 6 ans son aînée.  

Elle s'éprend du prince Louis-Thomas de Savoie et l'épouse en 1680, à l'âge de 15 ans.

Leur mariage ne plaît pas aux familles, il est d'abord célébré en secret, puis ratifié à Paris trois ans plus tard, à leur majorité, par Fénelon et approuvé par le Roi.

Ils ont six enfants, mais elle n'aura qu'un seul petit-fils qui est emporté par la maladie à l’âge de 20 ans ... 

Son mari, dont on dit qu'il était un fils naturel du Roi-Soleil, rejoint son père le Prince Eugène de Savoie au service de l'empereur d'Autriche. Il meurt dans une bataille contre le Roi de France en 1702, au début de la guerre de succession d'Espagne.

Uranie se retire dans un couvent et meurt en 1726 à l'âge de 61 ans, 

Triste histoire  …

 

Pire, le duc de Saint Simon écrit dans ses mémoires qu'elle est elle même une bâtarde, et la Marquise de Sévigné relaye l'information ...

En réalité, Saint Simon aurait confondu Uranie de la Cropte-Beauvais avec Catherine Bellier, baronne de Beauvais, une des premières maîtresses de Louis XIV ...

Saint Allais rectifie 150 ans plus tard : " il y en a même qui  ont prétendu qu'elle était fille de madame Beauvais, première femme de-chambre de la reine Anne d'Autriche, de qui il est parlé, ainsi que du baron de Beauvais, son fils, dans les Mémoires de Saint-Simon. La famille d'Uranie de la Cropte et celle de madame Beauvais, n'ont jamais eu rien de commun."

 Borel d’Hauterive prend également sa défense dans l’annuaire de la Noblesse de 1856 (pages 343 à 346) et conclut :

De tout ce que raconte le duc de Saint-Simon sur la comtesse de Soissons, il ne reste de constant que sa beauté et sa vertu. En rendant hommage à cette « vertu inébranlable», il se rencontre avec Fénelon, qui, dans une de ses lettres, dit « qu'il la respectera toute sa vie. »

 

*

 

Voir la monographie, compilation de différentes sources par Gilles de Chantérac  42

 

voir l'arbre généalogique d'Uranie

 

 

 

flecheGflecheD